AccueilFAQPortailGalerieRechercherS'enregistrerConnexion

TORCHWOOD "Le spin off évènement de Doctor Who sur NRJ Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message Auteur
MessageSujet: TORCHWOOD "Le spin off évènement de Doctor Who sur NRJ Dim 6 Jan - 21:29



SERIE DERIVEE DE LA MYTHIQUE DOCTOR WHO, TORCHWOOD EST A L'IMAGE DE LA PRODUCTION ANGLAISE DE CES DERNIERES ANNEES : EFFICACE, CAPTIVANTE, ET INVENTIVE. REPRENANT A SON COMPTE LES GRANDS THEMES DE LA SCIENCE-FICTION D'UN POINT DE VUE HUMAIN, ELLE ARRIVE CHEZ NOUS VIA NRJ 12 ET S'IMPOSE SANS PEINE COMME UN DES EVENEMENTS TELEVISUELS DE LA RENTREE.

Le Torchwood Institute fut fondé par la reine Victoria pour défendre le royaume contre les menaces surnaturelles et extraterrestres, dont elle prit connaissance après sa rencontre avec le Doctor Who et un loup-garou lors d'un séjour en Ecosse dans une demeure baptisée Torchwood. Depuis diverses unités à travers tout le pays sont chargées d'intervenir sur tous les incidents impliquant des extraterrestres, tout en prenant le soin de récupérer les technologies et autres objets qui pourraient révéler leur existence au grand public ou servir les desseins inavouables des ennemis de la Nation. La série se concentre sur la section "Torchwood 3" basée au Pays de Galle, à Cardiff. Elle se compose de cinq éléments : Jack Harkness (John Barrowman), le responsable de l'équipe aux capacitées étonnantes et au passé trouble, Owen Harper (Burn Gorman), officier médical et commandant en second, Toshiko Sato (Naoko Mori), spécialiste en informatique, Ianto Jones (Gareth David-Lloyd), chargé du soutien, et Gwen Cooper (Eve Myles), une policière récemment intégrée. Ensemble ils doivent endiguer et prévenir tous les problèmes liés à une activité extraterrestre en prenant soin de rester dans l'ombre du secret qui entoure leur existence. Finalement, et comme le dit souvent le capitaine Harkness, ils sont "indépendants du gouvernement, extérieurs à la police et au-delà des Nations Unies". Aux yeux de l'orbservateur lambda, il s'agit simplement d'un vague groupe d'opérations spéciales sur lequel nul ne s'attarde plus que de raison. Reste que sans eux, l'avenir de notre planète pourrait bien n'être que chaos et désolation.

DOCTOR QUI ?
En 2002, le scénariste anglais Russell T. Davis (Queer as folk) souhaite développer une série de science-fiction dramatique à l'image de Buffy, le tout à la sauce anglaise. Il surnomme le projet Excalibur et tente de convaincre la BBC de le produire. Mais si la chaîne a d'autres ambitions, devant la qualité de son écriture et de ses idées, elle lui demande en 2003 de travailler à la résurrection de la mythique série Doctor Who.
Bien que cette dernière n'ait jamais connu le succès qu'elle mérite dans notre hexagone, elle est l'objet d'un véritable culte outre-Manche, où elle s'impose comme la plus longue série de science-fiction de tous les temps. Elle relate les aventures du Docteur, un extraterrestre Seigneur du Temps, originaire de la planète Gallifrey. Il voyage à bord d'un TARDIS (Time And Relative Dimensions In Space), une machine à voyager dans l'espace et le temps à l'apparence d'une cabine téléphonique depuis le dysfonctionnement de son système de camouflage. Comme tous les Seigneurs du Temps, le docteur possède treize vies, ce qui explique sa capacité à changer de corps lorsqu'il le juge nécessaire. Cette astuce est devenue un moteur scénaristique qui a permis la pérénité de la série inaugurée en novembre 1963 pour s'ahever en décembre 1989 après 26 saisons et 695 épisodes. Durant cette période, il y a eut pas moins de sept interprètes différents du Docteur. Après la production d'un téléfilm en 1996, occasion d'introduire le huitième docteur, la franchise est mise en sommeil durant une décennie jusqu'à ce que la BBC donne son feu vert à une renaissance attendue par les fans.
Afin d'éviter que ce retour ne soit éventé trop tôt, Russel T.Davies utilise le mot "Torchwood" - anagramme de Doctor Who - comme nom de code sur ses scripts, et ce jusqu'au lancement officiel de la nouvelle série en 2005. Plus tard, il reprend cette appellation lors de l'épisode qui intègre Torchwood Institute dans la communauté de la série (1#09 ou 27#09), avant de proposer à la BBC de produire un spin off de Doctor Who centré sur cette organisation. Réutilisant une partie du concept qu'il avait développé sur son projet Excalibur, Torchwood devient une série à part entière, inaugurée en octobre 2006 sur la chaîne anglaise BBC 3.

ESPRIT D'EQUIPE
Si Torchwood est bien une série dérivée de l'univers de Doctor Who, elle n'en partage aucun des paramètres, tant narratifs que visuels ou structurels. Ainsi, là où le Docteur, même accompagné de diverses compagnons, reste le héros principal, Torchwood repose sur une équipe travaillant de concert dans l'espoir de réussir ses périlleuses missions. Nous sommes donc dans un cadre plus familier dans lequel les interactions avec les protagonistes sont nombreuses et les possibilités scénaristiques presque infinies. D'ailleurs, l'écriture des scénarii, de l'aveu même de Rusell T. Davies, est plus aisée sur cette série que sur la série-mère. "Pour être tout à fait honnête, explique-t-il, Torchwood est beaucoup plus simple à écrire étant donné que l'action se situe à notre époque. La difficulté de Doctor Who réside justement dans la quantité d'époques que vous pouvez utiliser. Mais avec une série se passant de nos jours, les auteurs susceptibles d'écrire de très bons scripts sont plus nombreux, surtout dans le cas d'une série dramatique urbaine. Ce fut beaucoup plus facile de trouver des plumes. Autres différence de taille, en particulier pour les auteurs, les effets spéciaux bien plus discrets sur Torchwood que dans le Doctor Who, où ils abondent ! Ainsi la première est plus réaliste que la seconde, même si toutes deux s'appuient sur une sensibilité identique et de la science-fiction classique."
Quoi qu'il en soit, Davies fut contraint d'abandonner Torchwood - dont il reste producteur exécutif - au profit du Doctor Who dès le pilote, cédant sa place à Chirs Chibnall (Life on Mars), qui commente : "Pour résumer, je me suis dit "Bon, c'est une équipe d'agents chargés de traquer des extraterrestres et d'en récupérer la technologie pour préparer l'avenir de l'humanité, qui vit au 21ème siècle, une époque charnière de son histoire." La conclusion fut que toute matière première était excellente et allait nous offrir de vrais moments de bonheur !" Pour Noel Clarke, scénariste et comédien sur Doctor Who, Torchwood possède un univers fort, autorisant des thématiques plus introspectives. "Nous pouvons sans peine explorer des sujets adultes que sur Doctor Who, dit-il, et je ne parle pas simplement de violence ou de sexe, mais d'une réflexion plus poussée sur notre avenir. En fait, il est question du côté obscur de l'humanité et de la place de l'homme dans le 21ème siècle avec tous les problèmes, les dérives et les tentations qui l'entourent."

MELANGE DE GENRES
Dès lors, la série se pose comme un habile mélange de genres. À l'instar des films Men In Black ou de la série Byffy, Torchwood présente toutes sortes d'évènements dits fantastiques - sans parler du bestiaire - dans un cadre réaliste et commun. Mais sa grande force tient dans les thématiques qu'elle aborde, et plus particulièrement le LGBT (Lesbiennes, Gays, Bisexuels et Transgenres) qui occupe une large place dans les récits, la plupart des personnages étant bisexuels. Russell T. Davies souhaitant offrir au public un regard neuf sur le sujet, loin des sentiers battus :"Sans en faire une tribune quelconque, je voulais que la série s'articule en partie autour de la bisexualité des protgonistes, déclare-t-il. Je voulais faire sauter les barrières afin qu'on ne puisse pas réellement cataloguer les personnages par rapport à leur sexualité. Nous devions aller plus loin que les clivages habituels et Jack m'est apparu comme l'incarnation idéale de l'idée."
Outre la sexualité, Torchwood développe de multiples thèmes existentialistes tels que le sens de la vie, la religion, la qualité de l'existence, la valeur de la vie humaine, la corruption, le rapport au pouvoir, la soif de connaissance ou la vie après la mort. Autant de sujets, que nous retrouvons régulièrement dans les oeuvres majeurs de SF, qui aiment à théoriser sur l'humanité et son devenir. "Nos personnage font des erreurs, explique Chris Chibnall. Ce sont avant tout des humains engagés dans un voyage très intérieur et complexe. Nous essayons de les mettre dans des situations les poussant à l'erreur, l'échec étant une source d'apprentissage immédiate et unique. Le thème central de la première saison nous conduit à comprendre que la chose la plus dangereuse pour Torchwood est Torchwood lui-même. Cela implique un véritable imbroglio contradictoire moral : vouloir être un humain vivant dans une société moderne aboutit inévitablement à la création de Torchwood."

Abordant des sujets évidemment inattendus dans le cadre d'une série fantastique, Torchwood n'en reste pas moins une formidable série de science fiction dans la plus pure tradition du genre. À l'image de la base d'opération de Torchwood 3, dissimulée sous terre et qui regorge de pièces (prison, morgue, laboratoire) et d'objets surprenants (gant de résurrection, parfum d'amour), sans parler du ptérodactyle qui virevolte à sa guise.Au fils des treize épisodes qui composent la première saison, Torchwood propose des scénarii tous plus captivants les uns que les autres, s'appuyant sur des effets spéciaux convainquants, bien que peu nombreux, et des personnages attachants. Malgré des audiences en dent de scie mais suffisamment concluantes pour la BBC, une deuxième saison et en cours sur la BBC 2 avec un invité de marque avec la personne de James Marsters, alias Spike dans Buffy. Pour la France, c'est NRJ 12 - chaîne de la TNT - qui se charge de la diffusion de la saison inaugurale. Une excellente nouvelle pour tous les amateurs de SF intelligente, qui trouveront ici matière à débats et plus encore.

THOMAS DEBELLE - Serie TV #37 (Décembre/Janvier 2008)
avatar
Jack Harkness
Webmaster



Age : 32 Date d'inscription : 08/12/2007 Nombre de messages : 297 Localisation : Cardiff

Voir le profil de l'utilisateur http://torchwood-univers.forumsactifs.net
Revenir en haut Aller en bas
TORCHWOOD "Le spin off évènement de Doctor Who sur NRJ Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 

AUTOUR DES SERIES (Discussion)

 :: 

Les news des séries

 :: 

Torchwood

 :: 

Presse Torchwood

-